Conseil communautaire du 20 novembre : un engagement sur 10 ans pour l’accès à Internet très haut-débit

lundi 1er décembre 2014

Les élus de Berg et Coiron viennent de prendre un engagement fort pour permettre aux habitants du territoire d’accéder à un service devenu incontournable dans notre quotidien : l’Internet à très haut-débit.

Le conseil communautaire réuni à St Andéol de Berg Le dernier conseil communautaire se tenait à St Andéol de Berg, un lieu en lien avec le principal point de l’ordre du jour : l’accès à Internet haut-débit. St Andéol de Berg est en effet l’une des communes les plus défavorisées en terme d’accès à ce service désormais incontournable pour les habitants. A St Andéol, les élus de Berg et Coiron se sont donc engagés fortement pour assurer à tous les habitants un accès de qualité à Internet.

S. valayer (directeur d'ADN), C. Audigier (vice-président aux finances), JP. Roux (président) et D. Naji (VP à l'environnement) Après l’accueil du maire Didier Loyrion et du Président Jean-Paul Roux, les conseillers communautaires ont accueilli Sylvain Valayer, directeur du syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique (ADN). ADN est un syndicat créé en 2007 par la Région Rhône-Alpes et les 2 départements Ardèche et Drôme pour déployer un réseau de fibre optique pour Internet très haut-débit. M. Valayer a présenté aux élus les chantiers déjà réalisés par ADN et ceux à venir. Depuis 2007, le syndicat a permis le développement du réseau ADSL à Darbres, St Maurice d’Ibie, St Pons et Sceautres (permettant à 450 « lignes blanches » d’avoir accès à Internet haut-débit), ainsi que le dégroupage de 4 centraux téléphoniques (à Lavilledieu, Lussas, st Jean le Centenier et Villeneuve de Berg, soit près de 4.000 lignes).

Le prochain chantier est d’envergure : déployer, sur 10 ans, Internet très haut-débit avec la fibre à l’abonné (FTTH). Un chantier d’envergure à la fois par son ambition technique (déployer 300.000 prises FTTH sur 642 communes d’Ardèche et de Drôme, dont 5.300 sur Berg et Coiron) et financier (466 millions d’Euros de travaux au total dont 7,95 millions sur Berg et Coiron).

Le jeu en vaut la chandelle : pour les habitants bien sûr (avec la multiplicité des écrans connectés à la maison, le développement de la domotique…), pour les entreprises ou encore pour les services à la population (la santé notamment, qui se repose sur le haut-débit pour mettre en lien généralistes et spécialistes, hôpitaux ruraux et services spécialisés…). M. Valayer a apporté des précisions aux questions des élus et, après débats, ces derniers ont validé un engagement sur 10 ans de Berg et Coiron pour le développement d’Internet très haut-débit. Bien subventionné par la Région, le Département et l’Etat, cet engagement représentera un investissement de 1,6 million d’Euros pour la communauté de communes, étalé sur 10 ans.

Rappel important : les habitants des secteurs situés en zone blanche ou grise (pas d’accès à Internet haut-débit) peuvent déjà, dans l’attente du déploiement de la fibre optique "à la maison", bénéficier de subventions de Berg et Coiron pour se connecter via le satellite. Plus d’informations ici.

En marge de ce dossier, les élus de Berg et Coiron ont également pris des décisions sur le service public d’assainissement non collectif (convention avec la communauté de communes Rhône-Helvie pour les contrôles des assainissements individuels), l’environnement (engagement financier pour la protection et la valorisation de la vallée de l’Ibie) et l’agriculture (financement d’une campagne de lutte contre le cynips, parasite majeur affectant les châtaigneraies).


Actualités


Le territoire

Navigation