Conseil communautaire du 8 avril 2015 à Villeneuve de Berg : le budget prévisionnel 2015 adopté

mardi 14 avril 2015

Dans un contexte marqué par la baisse importante des dotations de l’Etat, les élus de Berg et Coiron ont adopté le budget prévisionnel 2015 marqué par la prudence. Quelques actions nouvelles (internet haut-débit, aménagement de la zone d’activités de Lavilledieu...) vont toutefois pouvoir débuter.

Le vote du budget prévisionnel 2015 de Berg et Coiron était le sujet majeur du dernier conseil communautaire, qui se tenait à Villeneuve de Berg.

Le Maire Christian Audigier, par ailleurs vice-président de la communauté de communes chargé des finances, a, avec Jean-Paul Roux, Président, présenté le budget prévisionnel 2015. Le contexte est marqué par une forte baisse des dotations de l’Etat (225.000 euros en moins entre 2014 et 2017) au titre de la contribution des collectivités au redressement des finances publiques.

Dans le même temps, des actions nouvelles sont ou vont être portées par la communauté de communes :
- le développement du très haut-débit (via la fibre optique) sur tout le territoire d’ici 10 ans. C’est un engagement qu’a pris le conseil communautaire fin 2014. Il se traduit notamment par une première tranche de travaux, pour un montant de 850.000 € dès 2015 ;
- le lancement d’une première tranche du programme de travaux à réaliser sur la zone d’activités de Lavilledieu (qui représente 350 emplois aujourd’hui) pour un montant de 500.000 € ;
- le lancement de l’élaboration du SCoT, réalisée par le Pays d’Ardèche méridionale. La participation prévisionnelle de la communauté de communes Berg et Coiron est de 15.000 € par an pendant 4 ans ;
- les NAP, nouvelles activités périscolaires, non payantes pour les familles mais qui représentent un coût résiduel pour la communauté de communes de 75.000 € par an.

Une hausse des recettes fiscales, et donc des taux d’imposition (qui n’avaient pas évolué depuis 2009), a été votée à la majorité des conseillers communautaires, avec 2 abstentions. Le taux de taxe d’enlèvement des ordures ménagères reste à son niveau de 2014 (inchangé depuis 2009).

Parallèlement, et encore plus dans le contexte économique difficile, une attention particulière sera portée sur la maitrise des dépenses : optimisation des achats, de l’organisation. La mutualisation de certains achats et/ou personnels entre communes et communauté de communes devra être étudiée.

Des échanges ont porté sur l’opportunité de nouvelles ressources, par le biais des énergies nouvelles par exemple. Concernant les aménagements prévus sur la zone d’activités de Lavilledieu, nécessaires pour le maintien des entreprises existantes et l’installation de nouvelles et donc de création d’emplois, Jean-Paul Roux a souligné l’importance de l’implication du SDEA (syndicat départemental d’équipement de l’Ardèche). Le SDEA assure en effet l’aménagement des lots proposés aux nouvelles entreprises. Propriétaire de nombreux terrains, il a financé, pour la communauté de communes, la viabilisation de nouveaux terrains d’environ 1.200 m² pour de nouvelles installations. Vue la surface de cette zone d’activités, il est noté qu’il est primordial à l’avenir de prévoir au mieux l’évacuation des eaux pluviales et usées.


Actualités


Le territoire

Navigation