Les faits marquants de 2015 et les RV de 2016 en Berg et Coiron

mercredi 13 janvier 2016

Piscine couverte, tourisme, déchets verts, développement économique et création d’emplois, fiscalité et périmètre des intercommunalités... l’actualité est riche en Berg et Coiron. Tour d’horizon en ce début d’année 2016.

En 2015, les actions et projets réalisés en Berg et Coiron ont montré que la communauté de communes peut à la fois apporter des services de proximité et participer à la construction d’équipements d’envergure, qui rayonnent au-delà de nos 14 communes.

Dans une période où les périmètres des intercommunalités sont remis en cause par la réforme territoriale nationale, il est bon de rappeler que Berg et Coiron, communauté de communes de taille modeste, a su s’adapter pour répondre aux nouveaux besoins des habitants. Séance de natation avec les scolaires Cette dernière année en est un bon exemple : Berg et Coiron était fortement impliquée dans deux nouveaux équipements phares de l’Ardèche méridionale. Le centre aquatique du bassin d’Aubenas tout d’abord, ouvert au public depuis le printemps dernier. Berg et Coiron a participé à la construction, et désormais au fonctionnement, avec deux autres communautés de communes (le pays d’Aubenas-Vals et le Vinobre). Depuis, toutes les écoles de nos communes peuvent bénéficier de cours d’apprentissage à la natation, avec transports compris pour toutes les classes. En plus des plages d’ouverture au public, les activités sont très variées : entraînements en lignes d’eau, bébés nageurs, aquagym, aquabike…

L'OT Berg et Coiron, lien entre la vallée du Rhône et les Gorges de l'Ardèche Berg et Coiron s’est aussi adapté à l’ouverture, en avril 2015, d’un équipement d’envergure internationale : la Caverne de Chauvet – Pont d’Arc. L’office de tourisme avait préalablement emménagé quartier Montfleury pour mieux capter les nouveaux visiteurs et s’associer au caveau pour une meilleure visibilité. Le territoire avait été labellisé pays d’art et d’histoire pour mettre en avant nos sites touristiques aux yeux des touristes attirés par la Caverne… Signe que le pari est en passe d’être réussi : l’été dernier, la fréquentation de l’office de tourisme de Berg et Coiron a bondi de 20%. Petite nouveauté que vous avez peut-être remarqué cet été à l’OT : pour aller au contact direct des touristes, l’OT a utilisé un triporteur (électrique !) aux couleurs de Berg et Coiron. Toutes les infos importantes ont pu être diffusées aux visiteurs sur le marché de Villeneuve de Berg, lors de la brocante de Lavilledieu, pendant les états généraux du documentaire à Lussas… Le triporteur de Berg et Coiron

Autre nouveauté en 2015 : pour faire face à l’interdiction de brûler les déchets verts, un service de collecte, dans les communes intéressées, a débuté. 2 fois dans l’année par village, les services techniques de Berg et Coiron sont venus collecter les déchets verts des habitants sur un site mis à disposition par la commune. Les branchages ont ensuite été transportés au SIDOMSA, à Lavilledieu, pour être transformés en compost. Ce nouveau service ne solutionne pas complètement les contraintes de l’interdiction de brûler, mais il fait gagner du temps aux habitants concernés !

Un atelier BD au cours des NAP à St Jean le Centenier En juin 2015 se terminait la première année des nouvelles activités périscolaires (NAP), mises en place par la communauté de communes dans les 11 écoles de Berg et Coiron. Une réussite : 80% des élèves inscrits à l’école ont participé aux activités préparées par les accueils de loisirs de Lavilledieu et de Villeneuve de Berg. Les NAP sont financées par la communauté de communes, sans participation demandée aux familles.

D’autres nouveautés sont attendues en 2016, année au cours de laquelle un accent important sera mis sur le soutien à l’emploi et au développement économique. La zone d’activités intercommunale de Lavilledieu (60 entreprises, 325 emplois) va bénéficier d’importants travaux (600.000 € en 2016), pour moderniser ses infrastructures (réseau des eaux pluviales notamment), pour créer des plates-formes destinées à accueillir de nouvelles entreprises, améliorer la sécurité aux abords de la N102…

Pour soutenir l’agriculture (250 emplois toutes filières confondues), et plus particulièrement le pastoralisme, la communauté de communes va lancer une opération qui permettra aux éleveurs de bénéficier de subventions régionales et européennes pour financer leurs investissements (clôtures, points d’eau, parcs de contention…).

Le projet du futur bâtiment dédié au film documentaire à Lussas Berg et Coiron va soutenir le développement du pôle documentaire de Lussas. Le pôle de Lussas représente déjà 40 emplois et une activité tout au long de l’année (des sociétés qui produisent et distribuent des films, des formations universitaires, la plus grande vidéothèque d’Europe avec 17 000 films, partenaire de la bibliothèque nationale de France, des coopérations internationales…). Avec le projet de construction d’un nouvel équipement dédié à l’activité du film documentaire, le développement des sociétés existantes et l’arrivée de nouvelles, ce sont 40 nouveaux emplois qui devraient être créés au cours des cinq prochaines années au pôle documentaire de Lussas.

En 2016, les travaux de développement du réseau de fibre optique vont se poursuivre. Fin 2014, le conseil communautaire avait acté son engagement à développer le réseau de fibre optique pour permettre le développement de la couverture du territoire en réseau très-haut débit. Ce projet va permettre de résorber, dans les 10 prochaines années, les zones blanches, zones non desservies par le haut-débit, en raccordant toutes les habitations, les entreprises et collectivités à la fibre optique.

Le régime fiscal de Berg et Coiron va changer cette année : en 2016, on parlera de FPU, la fiscalité professionnelle unique. Concrètement, la fiscalité des entreprises sera versée à la communauté de communes, et non plus aux communes (qui recevront une compensation égale au montant perçu en 2015). Ce changement de fiscalité aura pour conséquence immédiate d’apporter au territoire en 2016 un bonus de 80.000 €, versé par l’Etat.

Un mot sur la réforme territoriale, en cours dans le pays et en Ardèche : le Préfet a proposé, en décembre dernier, un nouveau schéma des intercommunalités. Ce schéma propose notamment d’intégrer Berg et Coiron dans une communauté d’agglomération du pays d’Aubenas, qui regrouperait 72 communes et ce dès 2017. Les élus de Berg et Coiron, ainsi que les conseils municipaux des 14 communes de la communauté se sont prononcés contre cette proposition. Décision finale du Préfet attendue fin mars prochain… souhaitons qu’il entende la voix des élus !


Actualités


Le territoire

Navigation