Agriculture : près de 700.000 € de travaux sur les exploitations pastorales dans les 3 prochaines années

mardi 21 mars 2017

Sous l’impulsion de la communauté de communes, près de cinquante éleveurs du Coiron, et même au-delà, ont créé en 2016 "leur" association. Avec un but bien précis : maintenir et préserver les espaces pastoraux et s’organiser pour bénéficier de subventions. Ce 9 février, ils se réunissaient en assemblée générale pour valider les premiers chantiers.

Les adhérents de l'association pastorale du Coiron Ce 9 février à St Gineys en Coiron se réunissait l’assemblée générale de l’association pastorale du Coiron, créée il y un an. L’objet de cette toute nouvelle association qui compte une cinquantaine d’adhérents est simple : développer des projets en faveur de l’activité agricole pastorale.

Plus précisément, l’association va être, dans les 3 prochaines années, l’outil qui permettra aux agriculteurs de bénéficier de financements importants. Et les premiers chantiers vont pouvoir débuter dans les prochaines semaines : les premiers dossiers (16) ont été validés par les membres de l’association réunis ce 9 février sur le Coiron.

Des projets d’aménagements pastoraux financés à 70%

Pastoralisme en Berg et Coiron Jean-François Crozier et Bernard Cholvy, les 2 co-présidents, livrent leur description de ces financements, mis en place par le Département de l’Ardèche, la Région Auvergne - Rhône-Alpes et l’Union Européenne pour soutenir l’activité pastorale : "ils sont destinés à subventionner des aménagements liés à une activité d’élevage, comme des points d’eau pour les bêtes, des clôtures, des parcs de contention..."

La communauté de communes s’est impliquée dans ce projet pour une raison simple, expliquent les 2 co-présidents : "aider les agriculteurs à monter les dossiers de subventions, dossiers parfois complexes. Le jeu en vaut la chandelle, puisque les projets retenus seront aidés à hauteur de 70%."

Un appui administratif aux agriculteurs par Berg et Coiron

Jean-Paul Roux, président de Berg et Coiron et également agriculeur, justifie l’implication de la communauté de communes : "le cœur du métier de l’agriculteur est avant tout de produire et de mettre en valeur notre territoire. Et c’est pourquoi les élus ont décidé de mettre à disposition des agriculteurs concernés un chargé de missions de la communauté de communes et une chargée de missions de la Chambre d’Agriculture pour monter les différents dossiers de subvention."

Les dossiers validés en AG doivent encore être instruits par les services de l’Etat et de la Région, qui donneront leur accord en mars prochain. Les aménagements subventionnés vont débuter dans la foulée. Les autres dossiers (une trentaine) seront également présentés en assemblée générale pour y être validés, en juin et en octobre prochain.

Avec un enjeu qui va au delà des exploitations agricoles : avec près de 700.000 € de travaux prévus sur 3 ans, c’est une partie de l’économie locale (fournisseurs, coopératives agricoles...) qui va s’en trouvée dynamisée !

Contact : Emmanuel Fitte au 04-75-94-07-98.


Actualités


Le territoire

Navigation