Conseil communautaire du 23 mars 2016 : approbation du compte administratif et présentation du SCoT

lundi 4 avril 2016

Mercredi 23 mars se tenait à St Pons un conseil communautaire consacré à deux points particuliers : la présentation du compte administratif 2015 et un point sur le projet de schéma de cohérence territoriale de l’Ardèche méridionale.

Christian Audigier, vice-président chargé des finances, a présenté aux élus le compte administratif, c’est à dire l’état des dépenses et recettes réalisées sur l’exercice 2015. Au cours du précédent exercice, le budget général de Berg et Coiron a présenté un léger excédent : 267 298 € en fonctionnement (sur un budget global d’un peu plus de 3,5 millions d’Euros) et 2 546 € en investissement (sur un budget global de 228 000 €). En fonctionnement, les dépenses ont augmenté de 1,54% entre 2014 et 2015. Les recettes ont augmenté de 12%, principalement du fait de l’augmentation de la fiscalité. Cela permet de pallier à la baisse annoncée des dotations de l’Etat, d’assumer l’évolution de l’activité des services et de financer les projets à venir, comme le déploiement du réseau de fibre optique.

Le compte administratif a été validé à l’unanimité par les élus, qui devront plancher sur le budget prévisionnel 2016 le 13 avril prochain.

En seconde partie de réunion, Guy Trembley et Claire Mertz, directeur et chargée de mission au pays de l’Ardèche méridionale, sont venus présenter aux élus l’état d’avancement du SCOT, le schéma de cohérence territoriale. Michelle Gilly, vice-présidente chargée de l’aménagement de l’espace, les a accompagnés dans cette présentation. Ensemble, ils ont rappelé le but d’un SCOT : être un outil d’aménagement au service d’un projet de territoire à l’horizon de 10 à 20 ans. Il est à la fois un outil de planification élaboré et mis en œuvre par les élus locaux, un outil réglementaire qui s’impose aux documents d’urbanisme locaux (comme les PLU), un outil stratégique qui fixe les objectifs à atteindre (en termes d’évolution de population par exemple). Pour l’Ardèche méridionale, ce document concerne 149 communes, de Coucouron à St Remèze et de Malbosc à Berzème. L’élaboration du SCOT arrive dans la phase définition des enjeux. Le diagnostic a été présenté aux élus, qui ont pu réagir et échanger avec les agents du pays de l’Ardèche méridionale, structure qui porte et anime ce SCOT. Les enjeux suivants ont notamment été débattus. Le territoire du SCOT dispose de ressources naturelles exceptionnelles mais fragiles. Le secteur, même très rural, attire de nouvelles populations mais il est vieillissant. Il faudra veiller à la maîtrise de l’urbanisation. Prochaine étape : une conférence des 149 maires, le 29 juin prochain, au cours de laquelle les élus devront valider le diagnostic et échanger sur le programme d’actions, qui se construira à partir de septembre 2016.


Actualités


Le territoire

Navigation