Conseil communautaire du 15 février 2017 : comptes 2016 approuvés

lundi 20 février 2017

Les conseillers communautaires se sont retrouvés dans la salle polyvalente de St Germain pour la deuxième fois consécutive sous la présidence de Christian Audigier, premier vice-président.

A l’ordre du jour des délibérations, essentiellement l’analyse des comptes administratifs 2016. Les élus communautaires ont approuvé à l’unanimité les dépenses et recettes réelles de 2016 et ont pu constater les résultats suivants : tous budgets confondus, les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 4,194 millions d’Euros pour 4,337 millions d’Euros soit un excédent de 143.000 €. En investissement les dépenses s’élèvent à 709 000 € pour 816 000 € de recettes soit un excédent de 107 000 €. Ces résultats positifs viendront conforter les excédents reportés pour les budgets 2017. Berg et Coiron est une intercommunalité de services qui nécessite d’importants moyens de fonctionnement. Petite enfance, enfance, jeunesse, repas à domicile, habitat, tourisme, environnement… La section d’investissement est, pour 2016, essentiellement axée sur le chantier du Village Documentaire à Lussas. Les crédits sont réservés pour le déploiement du réseau de fibre à l’abonné dont une première tranche doit démarrer fin 2017. Les conseillers ont pu faire le constat que le changement de régime fiscal a permis d’amortir la baisse des dotations, qui est de 24.000 € alors qu’elle aurait été de 75.000 € sans cela. Les dépenses de personnel et les charges à caractère général ont été très maitrisées. Christian Audigier a tenu à conclure sur les perspectives en vue de l’élaboration des budgets 2017. Bien entendu le retrait de la Commune de Lavilledieu engendre un déséquilibre budgétaire avec la perte de recettes sans pouvoir diminuer les charges dans les mêmes proportions. Les impacts sont importants notamment sur la réorganisation des services Centre de Loisirs et Techniques. Sur le plan financier, se pose alors la question de la soutenabilité financière de Berg et Coiron dans son périmètre à 13. Plusieurs pistes vont être étudiées : un pacte financier et fiscal, la mutualisation de moyens humains et matériels entre la communauté de communes et les communes, l’engagement dans des projets de production d’énergies renouvelables, et pourquoi pas l’évolution du périmètre de Berg et Coiron.

Ensuite le conseil communautaire a délibéré pour désigner ses représentants dans différentes instances : SIDOMSA, SEMVA, Mission locale, Inforoutes… Il a acté le renouvellement de la convention avec l’Office de Tourisme pour 2017.

Point sur l’actualité des commissions

Chaque vice-président a, comme lors de chaque conseil, rendu compte de l’actualité des commissions thématiques. Pour l’aménagement de l’espace, Michelle Gilly a annoncé qu’une nouvelle opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH), avec des aides aux propriétaires pour réhabiliter leur logement) venait de démarrer au début du mois de février. Véronique Louis, vice-président chargée de l’action sociale, informe qu’à l’occasion de la signature de la nouvelle convention avec le centre socio-culturel de Villeneuve de Berg, les coprésidents et la directrice viendront échanger prochainement avec les conseillers communautaires. Elle a indiqué que tout est prêt pour l’ouverture du centre de loisirs intercommunal à Lussas dès la semaine prochaine, pour les vacances d’hiver. Pour l’agriculture, Jean-François Crozier a annoncé que la mise en valeur du pastoralisme, soutenue par Berg et Coiron, rentrait dans sa phase opérationnelle : 15 des 50 éleveurs viennent de déposer leurs dossiers de demande de subvention. S’ils sont retenus, ils recevront 70% d’aide pour leurs projets de clôtures, points d’eau, ouverture de parcelles embroussaillées, pistes… Les projets des autres exploitants seront déposés plus tard dans l’année. Au total, 700.000 € de chantiers sont prévus dans les 3 prochaines années. Driss Naji a rendu compte des travaux de la commission environnement : une réorganisation des services techniques est en cours, pour s’adapter notamment au nouveau périmètre de la communauté de communes. La consultation pour l’acquisition d’une nouvelle benne de collecte des déchets est sur le point d’aboutir. Un document de communication à l’attention des habitants pour sensibiliser au tri des déchets et aux dépôts sauvages est en préparation. En ce qui concerne le tourisme, un nouveau topoguide des sentiers de randonnée sera disponible au printemps, intégrant notamment un nouveau sentier à St Laurent sous Coiron. Par l’intermédiaire de l’association 2000 vins d’Ardèche, l’Ardèche méridionale, dont Berg et Coiron a candidaté pour obtenir le label « Vignobles et découvertes ». 20 prestataires de Berg et Coiron (viticulteurs, restaurateurs, prestataires…) font partie de cette candidature, qui vise à mieux faire connaître les professionnels du domaine du vin.


Actualités


Le territoire

Navigation