Changement du périmètre de Berg et Coiron : communiqué des maires

lundi 30 janvier 2017

Depuis le 23 décembre 2016, sur décision du Préfet de l’Ardèche, Berg et Coiron compte une commune de moins, Lavilledieu. Les maires des 13 communes reviennent sur ce changement.

Les Maires de Berg et Coiron prennent acte de la décision du Préfet d’entériner la demande de la Commune de Lavilledieu de quitter la communauté de communes Berg et Coiron pour rejoindre celle du Pays d’Aubenas-Vals juste avant sa fusion avec la communauté de communes du Vinobre.

Une décision regrettée par les élus de Berg et Coiron

L’unanimité des Maires de Berg et Coiron regrette cette décision et les conditions dans lesquelles elle a été prise. La procédure veut que ni la population de Berg et Coiron, ni ses conseils municipaux, ni les élus intercommunaux n’ont été consultés. En revanche les conseils municipaux du Pays d’Aubenas-Vals l’ont été et il aura suffi que la moitié d’entre eux soient favorables pour que la décision soit entérinée. Berg et Coiron se retrouve amputée de plus 20% de sa population et de recettes fiscales. Le retrait de la commune de Lavilledieu est d’autant plus mal venu qu’un pacte local, intégrant notamment les communautés de communes de Berg et Coiron, du Pays d’Aubenas Vals et la commune de Lavilledieu, avait été passé pour un maintien du périmètre de Berg et Coiron jusqu’en 2020. Les élus s’étaient engagés à étudier l’hypothèse d’intégrer le bassin d’Aubenas. Le Préfet avait, lors de la réunion de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale du 1er février 2016, pris acte de cette position des élus locaux. Les élus de Berg et Coiron dénoncent le non-respect de ce pacte et vont réfléchir à l’évolution de la communauté de communes.

Une volonté affichée de poursuivre la dynamique de services à la population

Malgré tout, les Maires sont résolument tournés vers l’avenir. Ils ont la ferme intention de poursuivre la politique menée depuis 13 ans pour les habitants de Berg et Coiron. Ils confirment la volonté de maintenir la qualité des services, l’échelle humaine qui a toujours été privilégiée, ils veulent rester des élus de proximité à l’écoute des habitants et tenir compte des particularités de Berg et Coiron (ruralité, place de l’agriculture, adaptation des services aux besoins des habitants, soutien aux initiatives locales…).


Actualités


Le territoire

Navigation