Visite préfectorale 10 novembre 2021

Répondant à l’invitation du Président de la communauté de communes, Jean-Paul Roux, le Préfet de l’Ardèche, accompagné du Sous-préfet de Largentière, était en visite sur le territoire de Berg et Coiron mercredi 10 novembre. La délégation, auquel s’était jointe la quasi-totalité des Maires de l’intercommunalité, a été symboliquement accueillie au Café du siècle, établissement récemment repris au cœur de Villeneuve-de-Berg. Ce choix faisait écho au programme « Petites Villes de Demain », porté solidairement par la commune et la communauté de communes. Destiné à conforter la centralité villeneuvoise au bénéfice du territoire environnant, ce dispositif initié par l’Etat permet de mobiliser une ingénierie dédiée sur la durée du mandat. Installé dans un local ayant pignon sur rue, le chef de projet a présenté l’état d’avancement de la démarche, laquelle se formalisera d’ici l’automne 2022 par une Opération de Revitalisation Territoriale. La délégation s’est ensuite rendue à la Maison « France Services », où la Vice-présidente concernée, Agnès Dudal, et l’animatrice ont présenté le bilan d’activités depuis son ouverture en février 2020. Le Préfet a pu apprécier l’utilité de cet outil d’accompagnement au quotidien pour les habitants de Villeneuve et des alentours. Déambulant entre les étals du marché hebdomadaire, la délégation s’est ensuite rendue place « Olivier de Serres ». Madame le Maire, Sylvie Dubois, a profité de la perspective sur l’esplanade des Combettes pour présenter le nouveau schéma d’aménagement de ce futur quartier amené à faire le lien entre le centre-bourg et l’Hôpital. Son directeur ainsi que les élus locaux se sont félicités des annonces récentes concernant le Ségur de la Santé. Le Centre Hospitalier « Claude Dejean » devrait ainsi bénéficier d’une aide de l’Etat de 7,6 millions d’euros pour mener à bien la dernière tranche de modernisation de l’établissement, pilier de l’économie locale.

Quittant Villeneuve, la délégation a ensuite fait étape au GAEC des Guiniberts à Mirabel, exploitation agricole combinant un élevage ovin et une unité avicole. Bénéficiaires du Plan Pastoral Territorial porté par la communauté de communes, Lionel et Mélanie Gente ont pu partager, avec la passion de jeunes agriculteurs attachés à leur terroir, les joies et contraintes de leur métier. Les sujets de l’alimentation en eau, de l’écobuage, de la grippe aviaire, du loup ont été tour à tour évoqués. S’appuyant sur le bilan du plan pastoral en cours, lequel a permis de mobiliser 1,1 millions d’euros de subventions pour soutenir les investissements des exploitants, Jean-François Crozier, Vice-président « agriculture », a confirmé la volonté de la communauté de construire un nouveau plan après 2022. La problématique de l’abreuvement du bétail devrait en constituer un volet important. Pour l’occasion, le Président du syndicat « Olivier de Serres », Joseph Fallot, a détaillé les efforts consentis par sa collectivité pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable du territoire.

Dans un tout autre registre, l’Imaginaire, bâtiment collaboratif dédié au documentaire d’auteur situé à Lussas, ouvrait ensuite ses portes à la délégation. A l’origine de cette aventure, Jean-Marie Barbe a rappelé la relation partenariale qui a permis le développement du Village documentaire, hier avec la commune, aujourd’hui avec la communauté. Les différents acteurs de cette ruche artistique, Ardèche Image, Neos Films, Andana, Les Films de la pépinière, Ardèche Image Production, Doc Monde et Tënk, ont montré à la fois leurs savoir-faire spécifiques et leur intérêt à faire synergie dans un même lieu. Un détour par les salles de mixage a donné l’occasion au Préfet de visualiser l’espace qui accueillera prochainement la post-production. Rendez-vous a été pris début 2022 pour inaugurer ce nouvel équipement qui positionnera Lussas au même niveau que Lyon.

Le quartier de Montfleury à Mirabel constituait le point final de la visite. Reçu d’abord à l’Office de Tourisme, le Préfet s’est vu présenter par son Président Xavier Berte la destination « Berg-et-Coiron », située à la croisée de la Vallée du Rhône, des Gorges de l’Ardèche et des Monts d’Ardèche. A quelques mètres du futur tracé, Michelle Gilly, Vice-présidente chargée du tourisme, a détaillé le projet de voie verte devant relier St-Germain à St-Pons. A terme et avec le linéaire aménagé par la communauté « Ardèche Rhône Coiron », ce projet majeur du mandat connectera la ViArdèche à la ViaRhôna. Le Préfet a confirmé le caractère structurant de cette voie verte pour tout le Sud Ardèche. Promoteur de l’œnotourisme, le Président de la cave coopérative de Montfleury, Frédéric Fargier, a invité les édiles à une dégustation, clôturant ainsi une demi-journée riche en échanges et découvertes.

 

Communauté de communes Berg et Coiron 2019 - 2021 | Zéfyx création de site internet Aubenas Ardeche