Ibie

L'Ibie : la faire connaître et la protéger !

La vallée de l’Ibie constitue un espace naturel à ce jour bien préservé. Elle est pourtant soumise à des enjeux forts sur un territoire en pleine mutation (tourisme, dé­mographie, urbanisme…).

Les élus de la vallée ont souhaité s’appuyer sur son patrimoine naturel et culturel et mènent depuis 2015 un projet ambitieux, avec un double objectif : mieux faire connaître l’histoire et les beautés de la vallée… pour mieux la protéger !

Toutes les collectivités locales engagées

C’est en 2012 que les élus des 5 communes de la vallée (Villeneuve de Berg, Rochecolombe, St Maurice d’Ibie, Lagorce et Vallon Pont d’Arc) ont pris l’initiative de lancer la démarche. Conscients de la beauté de l’Ibie, mais aussi de sa fragilité.

Un diagnostic écologique et une étude socio-économique de la vallée ont permis d’élaborer un programme d’actions puis de solliciter (et d’obtenir !) les subventions nécessaires pour pouvoir concrétiser les projets en actions !

La Région s’y implique fortement : elle finance 50% du programme d’actions à partir de 2015 pour 6 ans !

Le Département de l’Ardèche apporte aussi son soutien et les collectivités locales se sont engagées également. En plus des 5 communes, les 2 intercommunalités concernées (Berg et Coiron et les Gorges de l’Ardèche) ont décidé de s’impliquer financièrement.

Avec le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche (SGGA) et le syndicat de rivière Ardèche Claire, tous ces acteurs ont couché leurs engagements sur papier, via une convention de 5 ans (2015-2019), qui vient d’être prolongée jusqu’à fin 2020.

Un engagement… pour faire quoi ?

Ce consensus large des élus locaux, départementaux et régionaux était nécessaire pour obtenir des financements (voir plus bas) … et donc pour mener des actions concrètes.

Voici quelques exemples d’actions qui ont démarré et qui sont pour certaines toujours en cours :

  • présence d’écogardes durant l’été pour sensibiliser les personnes fréquentant les principaux sites (ne pas laisser de déchets, ne pas faire de feux, pas de bivouacs ou de bruit trop important pour ne pas perturber la faune…) ;
  • actions pédagogiques avec les accueils de loisirs (sorties de terrain avec des animateurs nature du SGGA suivies d’une création artistique avec une artiste locale) ;
  • acquisition foncière sur les sites impactés par la fréquentation touristique (action en cours notamment autour du Trou de la Lune pour mieux organiser la fréquentation, le stationnement des véhicules, protéger la flore…) ;
  • accompagnement d’éleveurs pour le retour du pâturage extensif (avec l’aide de la Chambre d’Agriculture, plusieurs propriétaires ont permis à 2 éleveurs de réinvestir avec leurs troupeaux des sites à Rochecolombe et à St Maurice d’Ibie) ;
  • réalisation de sentiers d’interprétation sur le patrimoine bâti et naturel de la vallée de l’Ibie (voir le zoom sur cette action plus bas) ;
  • l’intégralité des actions de la démarche peut être consultée sur www.gorgesdelardeche.fr rubrique « le syndicat en action ».

Zoom sur… les sentiers d’interprétation du patrimoine bâti et naturel de la vallée

Cette action est portée par la communauté de communes Berg et Coiron.

Elle vise à mieux faire connaître aux habitants de la vallée leur patrimoine lié à la rivière. Et proposer également aux visiteurs attirés par les Gorges de l’Ardèche voisine et l’espace grotte Chauvet 2 une offre touristique alternative, en dehors des sentiers battus.

La première phase du projet a consisté à recenser tous les éléments du patrimoine lié à l’eau le long de la vallée. Avec l’aide des associations de patrimoine du territoire (association Enfants et Amis de Villeneuve de Berg, association de protection du patrimoine de Villeneuve de Berg et association des amis de l’histoire de la région de Vallon Pont d’Arc), plus de 30 sites ont été présélectionnés (puits, béal, moulins, lavoirs…).

Le travail avec les associations s’est poursuivi pour pouvoir proposer aux élus une sélection condensée de sites qui pourront faire l’objet de restauration puis de valorisation. Avec comme critères principaux le lien avec la rivière bien sûr, l’accessibilité pour le public, la sécurité pour les visiteurs, la répartition géographique le long de la vallée…

En se basant sur ce travail important des « bénévoles du patrimoine » de la vallée et sur l’enveloppe budgétaire disponible, les élus ont validé trois projets :

  • un sentier d’interprétation à Villeneuve de Berg, pour découvrir un pont béalière datant du XIVème siècle ;
  • un jeu de piste sur le thème de l’eau pour les enfants dans le centre du village de St Maurice d’Ibie ;
  • un second sentier d’interprétation à Lagorce (à hauteur du pont de Vigier), qui longe un canal de près de 500 mètres et deux moulins qui produisaient du blé dès le XVIIIème siècle.

Avec l’appui d’un bureau d’études et l’aide des associations de patrimoine de la vallée, des panneaux décrivant les sites, leur histoire, leur intégration dans l’environnement… vont être installés le long des sentiers.

A l’été 2020, un chantier international de jeunes va être organisé à Lagorce pour l’ouverture du sentier.

En termes de calendrier, les 2 sentiers d’interprétation de Villeneuve de Berg et de Lagorce devraient ainsi être accessibles au public à partir de l’automne 2020, ainsi que lle jeu pour enfants à St Maurice d’Ibie.

Contacts :

EMMANUEL FITTE CHARGE DE MISSIONS

Tél : 04 75 94 07 98

JEAN-PAUL ROUX ELU REFERENT

Agenda

24/09 09:00

29/09 09:00

Collecte des déchets verts à Lussas

Voir plus
01/10 18:00

Prochain conseil communautaire

Voir plus

Communauté de communes Berg et Coiron 2019 - 2020 | Zéfyx création de site internet Aubenas Ardeche