Agriculture : une journée d’échanges entre le Coiron et le Pilat sur le pastoralisme

mercredi 1er août 2018

Depuis le printemps 2017, Berg et Coiron porte un plan pastoral, pour valoriser l’activité d’élevage du Coiron. Une démarche qui allie retombées économiques, confort de travail pour les agriculteurs et sensibilisation des habitants et des touristes... et qui inspire d’autres secteurs en Rhône-Alpes !

Le Coiron : des espaces ouverts à maintenir Depuis un peu plus d’un an, les acteurs du pastoralisme du Coiron se sont rassemblés pour mieux valoriser tout ce qui concerne l’élevage. Subventions pour des aménagements dans les exploitations, formations, sensibilisation auprès des randonneurs ou des jeunes, communication sur les produits locaux, rencontres avec les propriétaires fonciers pour faciliter l’installation de jeunes exploitants… Pendant 5 ans, tout un programme d’actions de près de 900.000 € va être mis en place pour que cette filière soit soutenue.

C’est la communauté de communes Berg et Coiron qui porte ce plan pastoral (PPT), en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, soutenue par la Région, le Département, l’Union Européenne et la communauté de communes Ardèche Rhône Coiron.

« C’est une reconnaissance pour le milieu du pastoralisme et un vrai plus pour cette filière », se réjouissent Jean-Paul Roux et Jean-François Crozier, Président et vice-président à l’agriculture à la communauté de communes. « Une opportunité aussi pour les entreprises du territoire en lien avec l’agriculture : ce PPT, c’est 700.000 € de retombées économiques directes pour ces entreprises qui travaillent toute l’année avec nos agriculteurs ».

Echanges avec les éleveurs du Pilat (42) D’autres plans pastoraux existent en Rhône-Alpes, et certains aimeraient aussi se lancer dans l’aventure : c’est le cas du Pilat, dans la Loire. Pour en savoir plus, une délégation du Pilat est venue à St Gineys en Coiron jeudi dernier pour s’inspirer de la méthode employée sur le Coiron et des premiers retours d’expérience. Une quinzaine d’agriculteurs, d’élus et d’agents du Pilat ont ainsi pu échanger avec leurs homologues Ardéchois. Les 2 co-présidents de l’association pastorale du Coiron, qui regroupe 50 éleveurs du territoire, Jean-François Crozier et Bernard Cholvy, ont insisté sur plusieurs points pour s’assurer d’une bonne réussite dans la démarche : une mobilisation forte des élus locaux partagée par les élus de la Région et du Département, du temps passé auprès des éleveurs pour bien connaître leurs besoins et s’assurer de leur implication et enfin une animation sur le terrain pour mettre tout cela en musique !

Les Pilatois sont repartis motivés de leur journée Coironnaise après ces échanges. Une journée ponctuée d’un moment de partage convivial autour de produits du terroir de la Loire et de l’Ardèche.


Actualités


Le territoire

Navigation